Voyager seul

Share on facebook
Share on linkedin

J’aime voyager. Et je voyage souvent seule. Nombreux(ses) vous êtes à me demander pourquoi j’aime tant voyager seule. C’est très simple en fait. Je n’ai aucun(e) ami(e) qui partage la même passion. Ou plutôt peu d’entre eux/elles ont envie de passer des vacances à marcher et à dormir sous la tente. La majorité préfère des vacances pension complète au bord de la plage à lire, manger et boire. Je respecte entièrement les envies et choix de chacun.

Evidemment, je comprends très bien que la perspective de dormir sous la tente et marcher des dizaines de km par jour peuvent freiner. Et pourtant trekker est une démarche unique et peut être réparatrice. Cependant, je souhaite te donner quelques pistes de réflexion pour envisager tes prochain(e)s vacances différemment.

Tout d’abord que signifie voyager seul(e) ?

En effet, je pense que tu peux parfois voyager seul(e) aussi quand tu es accompagné(e) de 2/3/4…. membres de ta famille ou ami(e). Non ??? Imagine que tu es en conflit ou en questionnement par rapport à ta relation, ta vie, ton boulot, tes valeurs parfois même etc

N’es-tu dès lors pas seul(e) tout étant avec des personnes que tu apprécies ? Es-tu connecté(e) à leur état d’esprit du moment ? Sont-ils connectés au tien ?

Voici quelques pistes de réflexion si tu envisages un jour de voyager seul(e), çàd sans ami(e), conjoint, enfant, parent etc. Il y a des dizaines de raisons de voyager seul(e). Mais je te propose 5 pistes de réflexion.

Celles-ci reflètent 7 ans de voyages, de trek dans différents pays (15 déjà 😉). Je suis donc légitime à te les donner.

1.                                        Apprendre à se connaître

Le voyage en solo offre l’occasion de se retrouver avec soi-même. Même si l’on est rarement seul(e), être loin de chez soi et sortir de sa zone de confort t’apprend beaucoup sur toi. Quand tu marches quelques heures, tu te retrouves seul(e) avec tes pensées. Sauf évidemment si tu discutes avec un guide ou d’autres marcheurs. Je te conseille vraiment de saisir cette occasion de te connecter à tes pensées et tes émotions. Voyager seule m’a permis de me rencontrer et de me connaître un peu mieux. J’ai plus facilement le temps de penser à ma vie quotidienne, aux décisions que j’aimerais prendre ou de réfléchir aux projets que j’aimerais réaliser.

Se confronter à des personnes que l’on rencontre pendant un voyage te permet, aussi, de t’ouvrir l’esprit et de te positionner face aux autres ; face au monde. Tu es 100% toi-même face à ses voyageurs. Tu n’as aucune raison d’être différent. Ils ne te connaissent pas et ne te verront peut-être plus jamais ensuite. N’est-ce pas dès lors une opportunité immense d’être juste soi-même ?

Après avoir rencontré d’autres voyageurs, mais surtout d’autres modes de vies et d’autres cultures, j’ai découvert de nouvelles sensibilités. Ses rencontres m’ont appris à mieux me connaître et surtout à apprécier la belle personne que je suis.

2.                                        Pour prendre confiance en soi

Beaucoup de personnes pensent que voyager seul(e) n’est destiné qu’aux plus courageux. Pourtant, bien souvent le courage et la confiance s’acquièrent justement pendant un voyage. De toute façon, voyager te pousse à t’émanciper, à devenir autonome dans certaines situations et, par conséquent, à re-prendre confiance en toi.

Lorsque tu voyages seul(e), tu apprends à agir et à te débrouiller seul(e), même dans les moments difficiles. Tes proches, tes amis, ta famille ne sont pas là physiquement pour t’aider.

En étant seule lors de mes treks ou de mes ascensions, j’ai pris confiance en moi en réalisant mon rêve d’atteindre un sommet par exemple. Mais aussi, j’ai appris à me faire confiance, à réaliser que je suis capable de tel ou tel effort physique. Aujourd’hui, je me fais confiance. Et je sais que je peux y arriver, même toute seule. Il suffit souvent des pensées justes, et mettre en action tout le nécessaire pour y arriver.

3.                                        Pour aller vers les autres

Lorsque tu pars en voyage seul(e), tu es rarement vraiment tout(e) seul(e). Au contraire, les autres viennent beaucoup plus facilement vers toi. Mes voyages solo ou en groupe sont ainsi devenus des occasions rêvées pour laisser les autres venir à moi et faire de très jolies rencontres. Aller vers les autres, les écouter raconter leurs histoires, leurs origines, leurs raisons de voyager… est tellement enrichissant ! et eux de leur côté sont toujours demandeurs de connaître ton histoire …. 

Je croise énormément de monde durant mes voyages. Parfois ce ne sont que de simples rencontres, d’autres fois elles se transforment en de véritables amitiés. Je suis assez sociable de base. Donc aller vers des inconnus ne me pose aucun souci. J’ai même découvert après plusieurs voyages qu’en fait au plus les gens sont différents de moi. Càd différent d’origine (les africains, les chinois, les indiens, les népalais, les bédouins, les mongols, les péruviens …) au plus çà me remplit. Au plus, je suis intéressée d’en connaître plus sur l’autre. 

Aujourd’hui, j’ai réalisé que voyager est une parfaite occasion pour s’ouvrir aux autres, pour aller à la rencontre des habitants et des autres voyageurs et surtout pour échanger des points de vues avec celles et ceux qui ne partagent pas notre quotidien.

4.                                        Pour découvrir ta raison de vivre et tes choix

Voyager seule et être détachée des autres peuvent aider à se définir une nouvelle place dans sa propre vie : au centre.

Voyager seule m’a permis de me concentrer sur moi sans me comparer sans cesse aux « autres ».  J’ai arrêté de m’identifier à celles et ceux qui savent tout faire ou à qui tout semble réussir. En réalisant le défi de voyager seule, j’ai réalisé que je suis capable de quitter mon train-train quotidien et que je suis capable de me confronter aux autres !

Voyager seule a été pour moi le début d’une réalisation personnelle ; l’opportunité de me découvrir, me redécouvrir, oser et surtout prendre confiance en moi.

5.                                        Pour apprendre à relativiser

Partager un bout de chemin, un bout de voyage avec des inconnus qu’il soit de même nationalité ou pas peut être très confrontant par rapport à son histoire, son quotidien.

Traverser des villages, découvrir d’autres cultures, méditer face à des paysages inouïs t’apprend à relativiser. En rentrant de voyage, je réalise toujours la chance que j’ai de vivre sous un toit dur, d’avoir l’eau chaude, le chauffage, l’électricité…

Et quand je me trouve dans un embouteillage, je regarde autour de moi les autres voitures à l’arrêt. A cet instant précis, je réalise vraiment la chance que j’ai eu de partir seule avec moi-même. Et surtout la chance que j’ai d’être dans une voiture à l’arrêt.

En conclusion, je te souhaite un jour d’entreprendre cette expérience de voyager seul(e).Tu vas apprendre à te découvrir. Tu vas découvrir d’autres personnes qui vont t’écouter, te faire aussi prendre conscience de la belle personne que tu es. Tu vas te dépasser et donc gagner en confiance et en estime de toi.

Et last but not least tu vas RELATIVISER. Et je te le souhaite: vivre plus dans l’instant présent et arrêter de râler pour tout et rien à la fois.

« Tu ne peux pas voyager sans en être toi-même le chemin » Boudha

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Contact

Copyright Caro Fobe 2021 © – Happily created by Happy Communication