La marche des glaciers ou comment vivre un réel retour à l’essentiel au cœur de la nature sauvage – niveau 3 chaussures

De glaciers en lagunes, je découvre la Patagonie d’Ushuaïa à la région peu connue du lac General Carrera au pied du Saint Valentin.

Ce voyage me fait traverser la Patagonie d’Ushuaïa au lac General Carrera au Nord. Je randonne ainsi au pied des Cuernos et célèbres Aiguille des Torres. J’approche ensuite les parois de l’impressionnant glacier du Perito Moreno, encore actif, un spectacle à me couper le souffle. Le Fitz Roy est l’objectif de ma seconde étape, je trekke au pied du Cerro Torre. En remontant à travers le lac O’Higgins puis la route australe côté Chilien, les paysages changent et les personnes se font rares. C’est depuis le lodge de Terra Luna au bord du lac General Carrera que je pars pour une randonnée entre forêts, lacs et glaciers du champ de Glace Nord.

Le circuit 

Très long vol en passant par Madrid, arrivée en fin de soirée à Buenos Aires, lendemain matin je suis partie directement avec Jean Pierre avec qui j’avais fait connaissance à l’aéroport, visiter Buenos Aires, super journée à 2 à découvrir cette magnifique ville : la cathédrale, le quartier Boca, le café Tortoni, la plaza Del Mayo : bref un petit circuit très touristique mais vachement complet et donc nous nous sommes effondrés à 21h30.

Ce n’est que le lendemain que nous nous rendons à l’aéroport pour notre vol vers el calafate où je rencontre mon guide RODRIGO.

A peine atterri direction Torres Del Paine. Déjà là, je tombe amoureuse de cette nature, je prépare mon sac pour le trek de 5 jours : au programme : lac Pehoe, refuge Paine Grande (toooooooop), Paine Grande (refuge Cuernos (dingue aussi)), lac Nordenskjold, refuge Torres => on marche avec une moyenne de 15-20 km par jour avec des moyennes de 900 en dénivelé positif/négatif avec le soleil toujours au rdv !! Et des températures comme ils n’ont jamais connu là-bas de plus de 25 degrés la journée !!

Je quitte ce magnifique parc après 5 jours. La route pour rejoindre Calafate n’est trop longue mais la file à la douane par contre très longue et nous fait perdre du temps mais c’est un passage incontournable. J’arrive finalement à Calafate dans un hôtel « PATAGON » : top. Je dîne dans un restaurant absolument divin et délicieux « chez Isabel » !!

Le lendemain, je prends la route pour le Perito Moreno et de là je continue ma route vers el chalten. Ensuite je me suis rendue au campement Thorwood : extraordinaire, nous sommes seul sur le campement. J’ai à nouveau rassemblé mes affaires comme je pars pour 4 jours autour du Fitz Roy. La météo est encore avec nous : soleil et chaleur. Les journées ne se ressemblent pas vraiment car le paysage change chaque jour mais chaque journée est ponctuée par des paysages incroyables, des rencontres avec d’autres trekkers super intéressantes, un accueil sur chaque campement : extraordinaire.

Je me dirige ensuite vers la villa O Higins et de la vers Tortel (premier jour de grosses pluies, je ne suis pas sortie de notre hôtel à l’exception de l’heure du dîner mais je suis complètement trempée, je suis finalement restée à Terra Luna).

Je me rends ensuite au lac Leones où j’ai pris un zodiaque qui m’a emmené au plus près des glaciers : expérience incroyable !

Je retourne à Terra Luna pour terminer mon séjour et profiter de l’endroit qui est absolument magnifique et de là je prends un vol pour Santiago où je dors au NH et le lendemain midi je prends mon vol retour.

Ce trek restera à jamais le plus beau de tous mes treks, si vraiment je dois en choisir un car je les aime tous sans exception : pas un seul de mes treks n’a été galère même la Colombie où on m’a tout volé ! Pourquoi la Patagonie simplement parce que je me retrouve au milieu de la plus belle des natures pendant 3 semaines avec beaucoup de nuits en tente comme j’aime, des rencontres internationales, des marches à n’en plus finir comme j’aime aussi, un sentiment d’isolement total incroyable bref que du bonheur !

Le logement 

De nombreuses nuits en tente, là-bas tout est fait pour le randonneur : c’est super bien organisé, super propre, il y a aucun souci à avoir de ce côté-là. (je pense qu’il est important de réserver ses emplacements longtemps à l’avance malgré tout.

Les quelques nuits passées à l’hôtel ont toujours été de très bonne qualité, l’accueil toujours très convivial.

La nourriture

Je ne suis pas complètement végétarienne donc je me régale de très bonne viande. Ou je mange aussi des empanadas. Les repas sont toujours de très bonne qualité.

La météo

Le soleil est très présent en début de voyage avec des températures anormalement élevées, c’est donc très agréable. La météo commence à se gâter en 2ème semaine avec plus souvent de la pluie mais rien de dérangeant. Voyager en Patagonie sans pluie, sans vent, ce n’est pas voyager.

Le niveau de difficulté

Un bon niveau de marche car les journées sont parfois longues mais sans aucune difficulté de dénivelés positifs important.

Le groupe 

1 couple, 3 célibataires et moi (parmi les célibataires, je me suis fait un chouette copain : Jean Pierre qui partira d’ailleurs avec moi plus tard en Mongolie, et François Dulac, un parisien avec qui j’ai bien sympathisé et pas mal rigolé)

Le guide 

Rodrigo, 35 ans, un jeune chilien, méga compétent, très sympa, très cultivé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *